Site animé par l’Observatoire de la Liberté de Création
Mantas Kvedaravičius

Mantas Kvedaravičius, documentariste et universitaire lituanien, a été tué par les assiégeants russes. Il a d'abord été annoncé qu’il avait été tué, le 2 avril 2022,  sur la route, alors qu’il essayait de quitter Marioupol. Il semblerait qu’il ait en réalité été kidnappé par les russes, puis tué par deux balles dans la tête et dans la poitrine. 

Né le 28 août 1976, il avait fait ses études à l’Université de Vilnius et était titulaire d’un PhD en anthropologie sociale de l’Université de Cambridge (G.B.). Il enseignait à l’université de Vilnius.

Il était l’auteur de deux documentaires, Barzakh (2011) et Mariupolis (2016) et d’un film de fiction, Parthénon[Partenonas] (2019). Il avait obtenu de nombreux prix pour ses deux documentaires (6 pour Barzakh, dont le Amnesty International Film Prize au festival de Berlin 2011, et 2 pour Mariupolis).

Mariupolis décrit la ville, pendant la guerre du Donbass, et sa volonté de vivre. C’est ainsi que le site de la Berlinale 2016, où le film était en compétition, présente le film :

« Après son film sensible et émouvant Barzakh (Panorama 2011), qui retraçait les efforts pour retrouver un homme disparu en Tchétchénie, le metteur en scène Mantas Kvedaravicius braque une fois de plus sa caméra sur une zone de conflit, observant et accompagnant les gens qui y vivent. La vie quotidienne développe une poésie qui lui est propre, ce qui peut parfois sembler absurde ».

Voir la bande-annonce du film et une interview de 2016 à l’Odessa Review. Mariupolis est désormais disponible sur Takflix, le service streaming ukrainien.

La mort du réalisateur, survenue à l’issue d’un séjour de plusieurs semaines pour documenter le siège de Marioupol, a suscité un émoi international. La nouvelle, confirmée par le ministère ukrainien de la défense, a fait la une du New York Times.

Le réalisateur russe Vitaly Mansky, fondateur du festival de documentaires Artdocfest, a commenté sur Facebook : « Notre ami participant à l’Artdocfest, le documentariste lituanien Mantas Kvedaravičius, a été assassiné aujourd’hui à Marioupol, caméra à la main, dans cette merdique guerre du mal, contre le monde entier ».

Fondation Izolyatsia
DONBASS, de Sergei LOZNITSA
Olga d’Elie Grappe
Salon du livre de l’Arsenal
Mariana Hlieva
Pavlo Makov
AZA NIZI MAZA
Anton Logov
Nikita Kadan
Crime de guerre contre l’héritage culturel ukrainien
Denis Struk
Danylo Movchan
Nata Levitasova
Maria Primachenko
Dakh Daughters
Le Musée historique et ethnographique d’Ivankiv
Oleg Sentsov
Oksana SHVETS
Ilya KIWA
Artem Datsyshyn
Youla Chapoval
Oleksander Kniga
Olesya Dzhurayeva
Mantas Kvedaravičius
Olga Kvasha