Site animé par l’Observatoire de la Liberté de Création
Oleg Sentsov

Réalisateur ukrainien, Oleg Hennadiyovitch Sentsov, est né le 13 Juillet 1976, à Simferopol (Crimée). En 2014, après avoir participé à la « révolution de la dignité » sur la Place Maïdan, à Kyiv, il est arrêté du côté de la Crimée, et jeté en prison, par les forces russes, pour 20 ans, sous prétexte d’actes terroristes, alors qu’il protestait contre l’occupation et l’annexion de la Crimée. Le tournage de son film Rhino, qu’il venait d’entamer, est donc interrompu. Son procès est qualifié de “stalinien” par Amnesty International. Le principal témoin à charge a reconnu avoir parlé sous la torture. Un film sur son procès est réalisé par le documentariste Askold Kurov. On peut en consulter la présentation ici. Il y révèle avoir également été torturé.

Durant sa captivité, dans une colonie pénitentiaire de Sibérie, il se met en grève de la faim pendant 145 jours. Il reçoit la citoyenneté d’honneur de la Ville de Paris, en 2018, et la FIDH appelle à sa libération immédiate. Le film de Kurov montre la mobilisation internationale des cinéastes qui demandent sa libération immédiate.

Un comité de soutien se constitue en France pour réclamer sa libération et se mobilise pendant des mois devant l’Ambassade de Russie, à l’initiative du cinéaste Christophe Ruggia. En 2018, alors qu’il est encore en prison, Sentsov est honoré du prix Sakharov pour la Liberté de l’esprit, pour sa contribution « aux droits humains ». Il le reçoit au parlement européen en 2019. A cette occasion, il prévient que l’agression russe contre l’Ukraine n’est pas terminée, et dans un interview à France 24 il rappelle qu’il reste des prisonniers politiques dans les prisons du Donbass.

Dans un Entretien avec les Services de Presse de la Ville de Paris, il déclare :

« Actuellement, j’ai deux grandes pistes de travail : l’œuvre créative et les activités civiques. L’œuvre créative implique le cinéma et la littérature. J’ai déjà sorti plusieurs livres, dont certains sont déjà traduits ou en cours de traduction en français. J’ai récemment terminé le travail sur le film Rhino, qui a déjà été présenté à de nombreux festivals de films dans le monde, et notamment, la semaine prochaine (2019), il sera projeté au Festival des Arcs, et l’année prochaine, il sera en distribution française et mondiale. Mon travail en tant que personnalité publique se situe principalement dans la lutte pour les prisonniers politiques ukrainiens, dont plus d’une centaine sont toujours dans les prisons russes pour de fausses accusations politiques, ainsi que dans la contre-action, plus généralement, à l’agression russe et à la guerre contre mon pays, qui dure depuis huit ans maintenant. Dans le cadre de ce travail, j'ai créé, avec d'autres prisonniers politiques ukrainiens déjà libérés, une plate-forme publique traitant de ces problèmes sensibles et douloureux pour l'Ukraine. »

Son film Rhino est visible sur certains écrans et sort à nouveau ces derniers temps. Il raconte le parcours d’un jeune gangster dans une petite ville ukrainienne des années 1990. Il met en parallèle ce parcours et la situation de l’Ukraine après l’effondrement du bloc soviético-communiste. Il ne cache pas la violence qui traverse alors la société ukrainienne, tout comme de nombreux pays à l’ère post-soviétique.

Désormais, Oleg Sentsov défend l’Ukraine contre l’invasion russe en tant que membre des forces armées ukrainiennes. Il figure sur une liste russe de personnalités ukrainiennes à traquer, selon un rapport américain.

Fondation Izolyatsia
DONBASS, de Sergei LOZNITSA
Olga d’Elie Grappe
Salon du livre de l’Arsenal
Mariana Hlieva
Pavlo Makov
AZA NIZI MAZA
Anton Logov
Nikita Kadan
Crime de guerre contre l’héritage culturel ukrainien
Denis Struk
Danylo Movchan
Nata Levitasova
Maria Primachenko
Dakh Daughters
Le Musée historique et ethnographique d’Ivankiv
Oleg Sentsov
Oksana SHVETS
Ilya KIWA
Artem Datsyshyn
Youla Chapoval
Oleksander Kniga
Olesya Dzhurayeva
Mantas Kvedaravičius
Olga Kvasha