Site animé par l’Observatoire de la Liberté de Création
Nikita Kadan

Nikita Kadan est une figure parmi les artistes ukrainiens, pour avoir signalé la dynamique culturelle et de l’art contemporain qui s’est inscrite dans le pays depuis les années 2000, et bien plus encore depuis 2014, cette dynamique même que le pouvoir russe entend effacer au pire prix. 

Natif de Kyiv en 1982 où il est demeuré jusqu’il y a peu, Nikita Kadan est diplômé de l'Académie des Beaux-Arts de Kyiv et expose très régulièrement depuis 2004 dans toute l’Europe. Présent dans nombre de collections importantes, en Ukraine, Allemagne, Belgique, Pologne, Italie, Autriche, France (au Centre Pompidou et au FRAC Bretagne). Il emprunte à de nombreux types d’écriture, dessin, peinture (spécialité de son diplôme : peinture monumentale), photographie, vidéo, objet, sculpture, installation.

Au travers de sa participation au travail de plusieurs collectifs (R.E.P. pour Revolutionary Experimental Space ou le groupe HUDRADA), il est une vigie des transformations du présent dans le contexte ukrainien et plus généralement de celui de l’après-communisme, de la conversion brutale au libéralisme et des antagonismes sociaux et politiques qui s’y jouent. Proche de l’activisme, empruntant ou échangeant volontiers avec l’architecture, les sciences humaines et les militants des droits de l’homme, on le dirait des plus engagés dans un rapport de conscience critique à son temps, à une histoire que l’accélération actuelle précipite encore.

L’exposition que lui a consacré le Mumok à Vienne en 2019 portait le titre de Projets de ruines, disposant ainsi une temporalité paradoxale, confrontant l’histoire des avant-gardes du XXe siècle aux torsions désormais bien plus que menaçantes du XXIe.

Resté à Kiev et témoin engagé des premières semaines de la guerre, il tente désormais d’organiser l’entraide et la résistance des artistes ukrainiens en établissant une résidence sur le territoire ukrainien, dans une perspective de résistance et de témoignage.

Nikita Kadan est représenté en France par la galerie Jérôme Poggi, dont le site donne à l’itinéraire de l’artiste son ampleur.

Fondation Izolyatsia
DONBASS, de Sergei LOZNITSA
Olga d’Elie Grappe
Salon du livre de l’Arsenal
Mariana Hlieva
Pavlo Makov
AZA NIZI MAZA
Anton Logov
Nikita Kadan
Crime de guerre contre l’héritage culturel ukrainien
Denis Struk
Danylo Movchan
Nata Levitasova
Maria Primachenko
Dakh Daughters
Le Musée historique et ethnographique d’Ivankiv
Oleg Sentsov
Oksana SHVETS
Ilya KIWA
Artem Datsyshyn
Youla Chapoval
Oleksander Kniga
Olesya Dzhurayeva
Mantas Kvedaravičius
Olga Kvasha